Singing Brussels

Singing Brussels est une collaboration entre Koor & Stem, A Cœur Joie, BOZAR et la Fondation Aarya, et fait partie du projet européen Singing Cities.

Faire chanter Bruxelles tout au long de l’année et partout dans la ville, telle est l’ambition de Singing Brussels. BOZAR invite toutes les initiatives de chant à se mettre au diapason et à cibler tous les publics. BOZAR lance lui aussi quelques projets. Avec Cantania, il invite les enfants des écoles primaires et leurs enseignants à travailler durant toute une année scolaire autour d’une œuvre musicale. Sing-in BOZAR propose des sessions de chant hebdomadaires à un large public. Nous organisons aussi un « festival des voix » annuel.

Pour en savoir plus consulter le site de BOZAR 

ce_culture

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

La responsabilité de cette communication reflète uniquement les opinions de l’auteur, la Commission ne peut être tenue responsable de l’utilisation des informations qui y sont contenues.

Singing Brussels –  Présentation

Janvier 2015

Introduction

Faire chanter toute la capitale bruxelloise tout au long de l’année, telle est l’ambition de Singing Brussels, un projet aux multiples facettes lancé par le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (BOZAR) et ses partenaires belges et européens. Singing Brussels se veut être un levier inclusif pour inviter toutes les initiatives de chant de notre ville à se mettre au diapason et à cibler tous les publics. En 2014, un de ses premiers moments phares a été le Singing Brussels Celebration Weekend qui a ouvert la saison musicale de BOZAR via un événement haut en couleurs et surtout en sonorités pour plus de 2000 citoyens.

Sous l’impulsion de BOZAR, Singing Brussels se voit enrichie de plusieurs projets plus spécifiques et permettant un engagement citoyen réel. L’initiative Cantania invite ainsi les enfants des écoles primaires et leurs enseignants à travailler durant toute une année scolaire autour d’une œuvre musicale. Sing-in BOZAR propose par ailleurs des sessions de chant hebdomadaires à un large public. Enfin, nous organisons aussi un festival des voix annuel.

Avec ce projet et ses différents volets en 2015, nous voulons révéler l’engagement, la diversité et la cohésion qui constituent la base sociale d’une maison internationale des arts comme l’est BOZAR, située au cœur de la capitale européenne.

Singing Brussels est organisé en collaboration avec À Cœur Joie, BOZAR, Koor&Stem et la Fondation Aarya. Il s’inscrit dans le cadre du projet européen Singing Cities qui rassemble des villes comme Berlin, Namsos (Norway) or Gateshed (UK).

Avec le soutien du programme Culture de l’Union européenne :
Partenaires:

Sponsors:


Contexte – Chanter en groupe, une forme d’expression commune

Dans un contexte de plus en plus globalisé et accéléré par le développement du monde numérique, une forme particulière d’initiatives participatives a émergé ces dernières années au niveau local, notamment en milieu urbain. Reflets d’un besoin d’engagement et de réappropriations de l’espace public par les citoyens, on a ainsi vu l’augmentation du partage de voitures ou la mise en place de plaines de jeu, de bibliothèques ou de mini-entreprises qui prospèrent dans le cadre du développement de quartiers, où les membres de la communauté se connaissent et se soutiennent. Cafés de réparation, clubs de tricot, associations et initiatives locales fleurissent comme plus que jamais. Les citoyens s’associent de manière durable à leur communauté et environnement immédiat afin de répondre aux besoins locaux en s’impliquant et en prenant des initiatives personnelles.

Le vivre ensemble est plus que jamais d’actualité dans un monde réel fragilisé par bon nombre de défis sociétaux. Rechercher des leviers pour stimuler ce vivre ensemble est dès lors une quête d’intérêt public

En tant que dénominateur commun essentiel pour ce vivre ensemble, la culture dans son acceptation large donne un sens à la vie des individus et aide à forger une communauté ouverte sur le monde. Avec l’aide de l’art, la culture touche à ce que les personnes ont en commun. Le sport, la gastronomie, la musique, l’art, le cinéma et le théâtre ne sont pas un luxe, mais des éléments vitaux, tout comme l’eau et l’énergie. Ce sont des biens communs. Chaque personne participant à des activités culturelles crée des liens sociaux, contribuant ainsi à la constitution d’une communauté.

Le chant est incontestablement un des éléments majeurs tant pour stimuler l’expression individuelle que la cohésion sociale. Le chant en groupe produit des effets immédiats :

  • il permet une multitude d’activités (festivals, concerts amateurs ou professionnels, etc.) inclusives pour une multitude de citoyens, résidents et touristes.
  • il contribue au bien-être de la population en tant que vecteur d’expression.
  • il permet de lier la mosaïque des cultures de Bruxelles, d’exprimer leurs identités et de favoriser le dialogue interculturel. 

Chanter en groupe : une réponse de BOZAR

Le chant en groupe est probablement la forme d’expression commune la plus ancienne, la plus sublime, universelle et pure. Les exemples les plus raffinés se trouvent dans le répertoire classique européen comme dans le patrimoine immatériel de presque toutes les cultures. Ensemble, nous chantons pour accompagner les rituels, pendant le travail ou sur scène. Il n’existe sans doute aucune autre expression commune qui soit aussi directement accessible. À la lumière du regain d’intérêt pour les dynamiques locales, l’action et la création communes, il n’est donc guère étonnant que les chœurs remportent un tel succès aujourd’hui.

Ce signal ouvre de toutes nouvelles perspectives pour une institution comme le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (BOZAR) qui, avec son architecture et son modèle artistique, s’enracine dans les premières années de l’entre-deux guerres et dans l’idée que la musique, l’art et les formes artistiques plus récentes comme le cinéma rassemblent les gens. BOZAR veut se profiler comme un lieu central dans, et pour, la ville, en créant avec ses partenaires une initiative comme Singing Brussels. L’ambition est d’offrir des espaces physiques à la fois dans nos infrastructures mais aussi partout dans Bruxelles (ex. Prison de Saint-Gilles) où toutes les communautés et couches sociales ne trouvent pas seulement une « offre », mais où leur rôle grandissant en tant qu’acteurs actifs d’une ville peut vraiment trouver une place. Avec des projets comme Singing Cities, BOZAR n’a pas seulement pour vocation de « proposer » une sélection artistique qualitative, mais se veut aussi être un lieu de rencontre et un point de convergence dans le cadre d’un éventail beaucoup plus large d’initiatives interactives et participatives, notamment dans le domaine du champ.

Les arts amateurs doivent occuper une place de choix dans ce contexte. Au-delà d’une pratique professionnelle, l’art est aussi une transmission, une expression, un partage d’émotions, ainsi qu’un engagement et un regard sur un monde complexe et en mutation. Les arts amateurs sont synonymes d’engagement et d’énergie ; un riche bouillon de culture procurant de l’oxygène au secteur professionnel.

Activités passées et futures

SINGING CITIES CELEBRATION WEEKEND – 12-14 SEPTEMBRE 2014

À BOZAR, la nouvelle saison a démarré en chansons. Lors du Singing Brussels Celebration Weekend, les 12, 13 et 14 septembre 2014, BOZAR a accueilli une impressionnante palette de chœurs: des chœurs professionnels dont la réputation n’est plus à faire (Voces 8, The Tallis Scholars), mais aussi, et surtout, des chœurs amateurs venus de toute la Belgique et représentant tous les âges et toutes les origines culturelles qui font la richesse de Bruxelles.

Cette première édition de Singing Brussels fût un énorme succès. Avec plus de 60 chœurs, 2.000 chanteurs, 13 ateliers, un séminaire et un concert de Voces 8 à la prison de Saint-Gilles, nous avons atteint un public très divers et nouveau pour écouter un grand nombre de genres musicaux : musique classique et répertoire de la Renaissance, gospel, pop, jazz et musique du monde. Toutes les catégories d’âge étaient présentes, même les tout jeunes chanteurs, avec le chœur d’enfants Sterling. Sans oublier la diversité de la capitale, avec des chœurs marocains, turcs, africains, latino-américains… Entre les concerts, des musiciens professionnels ont animé des ateliers de chant pour petits et grands.

VERS UNE VILLE QUI CHANTE – 14 SEPTEMBRE 2014

Le séminaire « Vers une ville qui chante »  était une première amorce de dialogue au sein de la communauté vocale bruxelloise. Lors de tables-rondes, des partenaires culturels, chefs de chœurs, et représentants politiques ont pu réfléchir ensemble à l’avenir ‘chantant’ de Bruxelles.

Ce séminaire a abordé le rêve d’une ville qui chante sous différents angles, s’interrogeant sur les bienfaits du chant à la fois pour l’individu et la société, tout en s’inspirant d’expériences réelles de projets de chant en communauté. Comment inciter nos citoyens au chant? Les exemples de Voces 8 (Royaume-Uni) et d’Els Cuypers (Belgique) ont, à cette occasion, pu largement inspirer le public.

PREMIERS CONSTATS
Trois découvertes importantes ont été le grand enthousiasme des participants, l’envie et la nécessité de réfléchir ensemble à propos de Bruxelles en tant que ville chantante. Les participants ont souligné la multiplicité et la richesse des initiatives existantes et l’importance de prendre cette réalité comme point de départ pour développer le projet. Ils ont réfléchi sur des initiatives concrètes. Une importance considérable a été accordée à chanter dans l’espace public, dans les parcs, dans le tram et les bus, au chant de groupes et de quartiers, à la créativité et à l’improvisation.
Les nécessités relevées au cours du séminaire ont été les suivantes:
  • partager une plateforme ou une structure fédératrice
  • collaboration accrue entre les initiatives existantes et entre les acteurs culturels
  • soutien politique et financier
  • création d’un annuaire accessible par tous: locaux, musiciens, chorales, ateliers, etc.

ACTIVITÉS en 2015 et ultérieurement:

La dynamique du week-end Singing Brussels offre un point de départ pour élargir le réseau pour une résurgence du chant à Bruxelles visant à un ancrage durable.
Les actions suivantes sont déjà mises en route et seront davantage développées en 2015:
  • Audit des initiatives existantes à Bruxelles ; une enquête a été lancée afin de répertorier leur richesse.
  • Plateforme électronique de collaboration pour soutenir les infrastructures consacrées à l’apprentissage ou à la pratique du chant et promouvoir les meilleures approches.
  • La continuation des chorales Sing-in BOZAR et le lancement du projet Cantania Brussels.
  • Différents moments phares du projet et de ses différents volets seront développés.
  • Des artistes internationaux et nationaux seront impliqués dans les différentes actions.

Sing-in BOZAR en 2015 :

Sing-in BOZAR, ce sont des sessions de chant hebdomadaires (les lundis, mardis et jeudis en soirée) proposées à un large public, indépendamment de l’âge, du milieu socio-culturel ou de l’expérience musicale. Parce que chanter ensemble est bon pour la solidarité ! Une équipe d’accompagnateurs professionnels est présente pour améliorer le niveau de chaque participant, y compris le personnel de BOZAR. Sing-in BOZAR ce sont concrètement 4 chœurs au sein de BOZAR, un atelier chez la société GDF Suez et un atelier de chant à la prison de Saint-Gilles.

Pour 2015, outre le travail continu des chorales, Sing-in BOZAR organisera par exemple deux événements majeurs: le 29 mars durant le Family Day avec un focus sur la Turquie et des ateliers pour enfants, y compris avec les chorales de BOZAR et GDF Suez ; le 18 juin, les chœurs de Sing-in BOZAR se produiront à BOZAR.

Cantania en 2015 :

2014-2015, BOZAR se lance pour la première fois dans le concept espagnol de “Cantania » qui permet à environ 300 élèves issus de 12 écoles primaires de Bruxelles d’expérimenter les joies du chant. Les enseignants peuvent au préalable suivre des ateliers à BOZAR et travailler toute une année durant avec les enfants sur un morceau de musique spécialement écrit pour le projet. Après plusieurs formations en la matière organisées en 2014 et début 2015 pour les enseignants et musiciens, Cantania se terminera le dimanche 3 mai 2015 avec un concert pour les parents, les familles et les amis. Pour les années suivantes, BOZAR entend continuer sur cette voie en développant le projet davantage.

Celebration event of Singing Brussels in 2016:

Comme 2014, BOZAR organisera à nouveau un événement de célébration de Singing Brussels le 4 et le 5 juin 2016.



– Présentation

La Fondation Aarya lance l’initiative Singing Cities avec le concours de Berlin (Allemagne), Bruxelles (Belgique), Gateshead (Royaume-Uni) et Namsos (Norvège), et le soutien du programme Culture de l’Union Européenne. Les Singing Cities offrent à leurs citoyens la possibilité d’apprendre à chanter, de pratiquer le chant sous toutes ses formes, et de célébrer la voix lors de festivals annuels. L’initiative vise à faire resurgir le chant de façon innovante et durable dans les villes et entr’elles, ainsi qu’à faciliter la collaboration entre les acteurs de la chanson, les salles de concerts, les académies, les associations, les chercheurs et les communautés.

Les Singing Cities déclarent –

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays. Toute personne a une voix pour chanter[1].

L’éducation musicale par le chant doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre tous les quartiers, et tous les groupes ethniques ou religieux[2].

Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie musicale de la communauté et de jouir du chant[3].

Chaque ville respecte et favorise le droit de l’enfant de participer pleinement à la vie musicale et encourage l’organisation à son intention de moyens appropriés d’activités du chant, dans des conditions d’égalité[4].

[1] basé sur l’article 22 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme
[2] basé sur l’article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme
[3] basé sur l’article 27 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme
[4] basé sur l’article 31 de la Convention relative aux droits de l’enfant